Quelques avancées du projet

Le projet remonte à 2017 : cette année, ainsi qu’en 2018, les bases sont mises en place :

  • étude du bâtiment, de son histoire, de son état sanitaire ;
  • étude et compréhension du fonctionnement des installations techniques – ce qui n’est inné ;
  • définition d’un projet, soumission du projet auprès du propriétaire et validation du projet par celui-ci. SNCF Réseau alloue également une ligne budgétaire de manière à ce que le projet puisse démarrer dans de bonnes conditions.

Le printemps 2019 marque le démarrage opérationnel du « Projet P1 ». Première étape : mettre en place les bases du logiciel informatique destiné à simuler le passage des trains. Il importe de rédiger un cahier des charges précis, puis de démarcher des équipes de développement logiciel et électronique, d’harmoniser les devis. Cette tâche fastidieuse nous amène au début de l’année 2020…

En février 2020 l’équipe de développement est sélectionnée. Elle est constituée d’un électronicien et d’un développeur « logiciel » : temps de travail estimé : environ 100 jours… en juin, les premiers équipements « prototypes » sont mis en place au sein du poste, et destinés à valider l’architecture générale de l’ensemble. Le 22 juin, le tableau de contrôle optique (TCO) est remis sous tension pour la première fois depuis 2016. Environ 15% du poste a été recâblé, travail colossal s’il en est ! Et quelques itinéraires sont fonctionnels…

Durant l’été 2020 les premiers travaux sont effectués, avec la suppression des faux-plafonds, des linoléums, du mobilier contemporain. Le plancher de 1930 est maintenant bien visible… pendant ce temps, le développement du logiciel continue, les travaux de câblage aussi…

Fin novembre seront livrés les modules électroniques définitifs qui nous permettront de câbler plus proprement qu’à l’heure actuelle. Nous souhaitons toujours ouvrir fin 2021, mais que de travail encore (administratif, reprise de toute l’électricité, rénovation…)… !